Les étudiant(e)s qui sont passés d’Aristophane à Coeur de Pirate

Dans le premier cours de philosophie, nous étudions depuis un mois Le Banquet de Platon et notamment le mythe de l’Androgyne relaté par Aristophane. Rappelons qu’un androgyne désigne un « troisième genre » en plus du féminin et du masculin.

« Ce mythe, aussi comique soit-il, est l’une des premières tentatives d’explication des différentes orientations sexuelles possibles chez l’humain. On voit bien que celles-ci ne datent pas d’hier… », dis-je.

Mais, demande alors Diana :
Comment en est-on venu.e.s à mépriser autant ces orientations multiples?

Nous sommes presque tou.te.s d’accord pour affirmer que des traditions religieuses monothéistes, des nécessités d’ordre social et politique ont longtemps pesé fort à certains endroits pour faire de nous, à la longue et en majorité, de très bon.ne.s petit.e.s hétéros accompli.e.s – d’ailleurs Aristophane mentionne déjà que la « race » des androgynes, elle est disparue, n’est-ce pas!

Du fond de la classe :
« Moi je suis « bi » et c’est en effet vraiment difficile de faire son
coming out. Mon père m’a rejetée, personne ne paraît comprendre. C’est fou comme on a davantage de préjugés envers les « bi » qu’envers les gays ou les lesbiennes. »

Le rouge est bien sûr au rendez-vous. Que dis-je, le cramoisi! Un haut-le-cœur audible nous parvient de l’autre côté de la classe. Pour faire passer celui-ci et, surtout, éviter qu’il contamine l’assemblée, j’y vais moi-même d’une confidence.

C’est un secret. Non, arrêtez, je ne vous dis pas quoi!

« Madame, Cœur de pirate dit qu’elle est Queer. C’est quoi ça, Queer?, lance Julie. » Nous discutons un moment de cela et, du même coup, de Queer Studies. Sautant du coq à l’âne, plusieurs en viennent à affirmer qu’elles/ils ne pourraient jamais sortir avec un.e trans…


« Vous êtes vraiment en contradiction avec vous-mêmes!, tonne Antoine sur un ton socratique. Ça fait plus d’un mois que vous dites en chœur que l’amour le plus noble est celui de l’âme. Or, voyez combien subitement vous accordez d’importance au corps! »

 

 

 


Marjolaine Deschesne
Collège Montmorency

Publicités

Catégories :Uncategorized

Voir aussi :

Voir aussi :

%d blogueurs aiment cette page :